Accueil > La recherche > Projet Alcotra AdaPT Mont Blanc

Projet Alcotra AdaPT Mont Blanc

Adaptation de la Planification Territoriale aux changements climatiques dans l’Espace Mont-Blanc

Le Contexte

Les territoires alpins sont particulièrement vulnérables aux changements climatiques (CC). Selon les projections, les impacts des CC seront encore plus intenses dans les décennies à venir sur les systèmes de montagne, déjà eux-mêmes vulnérables à une large gamme de risques naturels, de pressions anthropiques et environnementales.
A côté des mesures d’atténuation, visant à réduire les émissions des gaz à effet de serre (GES), des stratégies et des actions sont nécessaires pour s’adapter aux effets du changement climatique, c’est-à-dire des mesures qui visent à réduire les conséquences négatives et à profiter des opportunités liées aux mutations du climat.
Bien que les mesures d’atténuation soient souvent coordonnées aux niveaux national et international, les mesures d’adaptation répondent à des problématiques locales et strictement liées aux territoires, à la culture et au degré de développement économique.
Au niveau européen, différentes initiatives ont été mises en œuvre à partir de 2013 avec l’adoption de la Stratégie européenne d’adaptation au changement climatique. Ce document indique la nécessité d’adopter des approches intersectorielles dans la définition des stratégies d’adaptation ciblées.
Les changements climatiques dépassent les frontières géographiques et nécessitent une approche globale pour résoudre les criticités et trouver des réponses communes.
Conscientes de ce défi, les collectivités régionales et locales de la région du Mont-Blanc se sont réunies dans le cadre du projet AdaPT Mont-Blanc, dans le but d’intégrer l’adaptation au changement climatique dans les outils de planification territoriale de l’Espace Mont-Blanc, en tant que région pilote du milieu montagnard transfrontalier.
AdaPT Mont-Blanc est un projet stratégique de l’Espace Mont-Blanc issu des priorités identifiées par la Stratégie d’Avenir du Massif du Mont-Blanc et financé par le Programme européen de coopération territoriale Alcotra Italie-France 2014-2020.
L’objectif général du projet est de développer des outils de planification et de gestion du territoire pour l’adaptation aux changements climatiques pouvant être intégrés et adoptés par les institutions publiques de l’Espace Mont-Blanc à différents niveaux (local, régional), à travers une démarche participative et une approche intersectorielle.


Focus sur les activités

A. Communication et démarche participative

  • Plan de communication, y compris par le biais du web et des médias sociaux ; diffusion des résultats sur les scénarios de CC dans le domaine scientifique international ; campagnes de divulgation et de sensibilisation à la population (cafés citoyens)
  • Mise en place d’une démarche participative (world café, rencontre transfrontalière et ateliers thématiques transfrontaliers) impliquant les institutions publiques et acteurs locaux dans le but d’orienter les activités techniques du projet en fonction des besoins concrets du territoire et de réfléchir à des solutions d’adaptation aux effets des changements climatiques


B. Connaissance des impacts des CC comme aide à la planification territoriale

  • Amélioration des connaissances des effets du réchauffement climatique sur les milieux de montagne sur la base de :
    - l’analyse et l’étude de scénarios d’impact, y compris sous forme cartographique, en tant qu’aide à la planification territoriale
    - le développement de l’Observatoire du Mont-Blanc (OMB) en tant qu’outil de support à la planification territoriale et « thermomètre » des changements climatiques

C. Outils fonctionnels pour la planification (territoriale et sectorielle) et la formation

  • Définition des outils et actions d’adaptation locaux par le biais :

- d’une activité de collecte et d’analyse des bonnes pratiques d’adaptation aux changements climatiques déjà adoptées dans la perspective de les reproduire / transférer sur le territoire alpin

- du développement de nouveaux outils et actions de planification territoriale permettant de prendre en compte les changements climatiques aux niveaux régional et municipal

- de la mise en œuvre de cas pilotes sur des thématiques spécifiques telles que l’urbanisme, les bâtiments durables, les domaines skiables et la résilience de l’alpinisme

- Formation à la culture de l’adaptation aux changements climatiques des élus et décideurs publics


Le partenariat

  • Région Autonome Valée d’Aoste – Département de l’environnement (Chef de file)
  • Région Autonome Valée d’Aoste – Structure planification territoriale
  • Commune de Courmayeur
  • Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc
  • Centre National de la Recherche Scientifiques (CNRS)
  • Laboratoire EDYTEM
  • Canton du Valais
  • Sujets délégataires de la Région VdA : ARPA Vallée d’Aoste et Fondation Montagne sûre

Durée et budget

  • Durée : 18 août 2017 –17 août 2020
  • Budget :
    - total 1.293.238,00 €
    - 1.161.238 € Italie / France
    - 132.000 € Valais (CH)

Rechercher


Actualités & événements